Je pars à l'étranger

Partir à l'étranger est toujours une aventure : que ce soit pour un court ou un long séjour! Expatriation, citytrip ou études à l'étranger, vous devrez accomplir certaines démarches afin de profiter sereinement de votre voyage.

Vous partez :

En vacances

La carte européenne d'assurance maladie

carte eur

Si vous partez en vacances dans un des pays de l'Union européenne (mais aussi en Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein, Macédoine et Australie), vous devez demander la carte européenne d'assurance maladie (CEAM).
Si vous devez consulter un médecin et recevoir des soins ou être hospitalisé en urgence, la CEAM vous permettra d'être remboursé selon la législation du pays où vous vous trouvez.
Cette carte est individuelle.

Chaque membre de votre famille doit donc en avoir une. Pour l'obtenir il suffit d'en faire la demande auprès de la mutualité avant votre départ.

Si vous partez en Tunisie, en Turquie, en Algérie, en Serbie, au Monténégro ou au Maroc, vous devez solliciter le formulaire spécifique qui vous permettra d'être remboursé sur place en cas de soins urgents ou d'hospitalisation urgente.

En cas d'urgence /Mutas

mutas

Cette assurance couvre les frais d'hospitalisation à l'étranger, les soins urgents reçus en milieu hospitalier et les frais de rapatriement si cela est nécessaire. Mutas se charge également de servir d'interprète et d'assurer le suivi auprès de vos proches. Pour bénéficier de ce service vous devez être en ordre de cotisations à l'assurance complémentaire et vous trouver à l'étranger pour un séjour récréatif, touristique ou pour vos études.

En cas d'urgence la centrale d'alarme " Mutas " intervient dans les pays de l'Europe géographique et du bassin méditerranéen.

Il est absolument nécessaire de contacter Mutas dans les 48 heures suivant l'événement.

Le service n'intervient pas pour les frais occasionnés dans les pays pour lesquels le Ministère des Affaires étrangères déconseille les voyages non essentiels (voir site des Affaires étrangères). Attention : la Tunisie fait actuellement partie de cette liste de pays déconseillés.

Plus d'infos :5 minutes de lecture pour éviter des désagréments et des frais inutiles.

(Plus d'infos en agence)

Pour étudier

L'étudiant belge qui poursuit des études dans un des pays de l'Union européenne (mais aussi en Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein, Macédoine et Australie) doit réclamer une carte européenne d'assurance maladie (CEAM). Elle lui ouvrira le droit au remboursement des soins de santé dans le pays concerné.

(Plus d'infos en agence)

Vous travaillez pour un employeur belge et vous transférez votre domicile

dans un des pays de l'Union européenne mais aussi en Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein.

Vous devez remettre le formulaire « modèle 8 » établi par l'administration communale auprès de laquelle vous signalez votre départ pour l'étranger.
Sur base de ce document, votre mutualité vous délivrera un document S1 (ou E106), à remettre à l'organisme de sécurité sociale de votre nouveau pays de résidence. Vous bénéficierez ainsi des soins de santé, simultanément en Belgique et dans l'Etat de résidence.

(Plus d'infos en agence)

Vous travaillez dans un des pays de l'Union européenne mais aussi en Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein et vous ne changez pas de domicile

Vous devez vous inscrire auprès de la Sécurité Sociale de votre pays de travail qui sera donc l'Etat compétent, et qui vous délivrera un document S1 (ou E106), à rentrer à votre mutualité en Belgique où vous continuerez à bénéficier d'un droit aux soins de santé.
Vous pouvez vous faire soigner dans le pays où vous exercez votre activité professionnelle. Le remboursement de vos frais de santé sera effectué par la caisse de soins de santé locale selon la législation du pays concerné.

(Plus d'infos en agence)

Pour transférer votre résidence dans un des pays de l'Union européenne mais aussi en Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein , vous êtes pensionné(e), veuf(ve) ou invalide

Vous devez remettre le formulaire « modèle 8 » établi par l'administration communale auprès de laquelle vous signalez votre départ pour l'étranger.
Sur base de ce document, votre mutualité vous délivrera un document S1 destiné à être remis à l'organisme de sécurité sociale de votre pays de résidence.
Le document S1 vous ouvrira le droit au remboursement des soins de santé dans le pays de résidence. Votre droit aux soins de santé sera aussi conservé en Belgique. Lors d'un séjour temporaire en Belgique, vous n'aurez donc aucune démarche à effectuer pour prétendre au remboursement des soins de santé.
Si le pays où vous résidez vous verse aussi une rente ou pension, votre affiliation à la mutualité sera clôturée. Le droit au remboursement des soins de santé sera ouvert par le pays de résidence. En cas de séjour temporaire en Belgique, l'organisme de sécurité sociale du pays de résidence vous délivrera une carte européenne d'assurance (CEAM)
(Plus d'infos en agence)

Pour bénéficier de soins ou être hospitalisé dans un pays de l'EEE ou en Suisse

Vous devez demander l'accord préalable à votre mutualité, qui vérifiera si le traitement est possible ou non en Belgique.

L'autorisation est accordée :

  • si les soins sont prévus par la législation belge

  • si les soins ne peuvent être dispensés en Belgique dans un délai médical raisonnable, compte tenu de votre état de santé et de l'évolution probable de votre maladie

(Plus d'infos en agence)