Mutas

Ce service octroie l'assistance administrative, logistique et médicale en cas d'urgence médicale à l'étranger lors de séjours récréatifs  ou pour les étudiants effectuant leurs études à l'étranger.

Les interventions de cette prestation de services ne sont accordées :

  • qu'aux assurés inscrits comme personne physique dans le registre national belge, c'est-à-dire en possession de leur domicile officiel en Belgique ;

  • qu'aux travailleurs assujettis en Belgique habitant les régions frontalières (assurés qui ont leur domicile officiel en Allemagne, en France, au Luxembourg ou aux Pays-Bas) et leurs personnes à charge, qui paient leurs cotisations sociales en Belgique, relatives aux séjours récréatifs hors de Belgique et lorsque ces derniers ont lieu dans leur pays de résidence à 100 kms de leur domicile officiel.

  • qu'aux étudiants effectuant leurs études à l'étranger  et pouvant fournir une attestation scolaire émanant d'un établissement reconnu.

Zone géographique couverte:

Açores

Finlande

Lettonie

République tchèque

Albanie

France

Liban

Roumanie

Algérie

Gibraltar

Libye

Royaume-Uni

Allemagne

Grèce

Liechtenstein

Saint-Marin

Ancienne République Yougoslave de la Macédoine

Hongrie

Lituanie

Serbie

Andorre

Ile de Man

Luxembourg

Slovaquie

Autriche

Iles Åland

Madère

Slovénie

Bosnie-Herzégovine

Iles anglo-normandes

Malte

Suède

Bulgarie

Iles Canaries

Maroc

Suisse

Chypre

Iles Féroé

Monaco

Syrie

Croatie

Irlande

Monténégro

Tunisie

Danemark

Islande

Norvège

Turquie

Egypte

Israël

Pays-Bas

Vatican

Espagne

Italie

Pologne

 

Estonie

Kosovo

Portugal

 

Ne sont pas couverts les séjours sur une île ou un territoire rattaché à l'un des pays cités ci-dessus mais ne faisant pas partie de la zone géographique Europe et bassin méditerranéen.

Exemple : Je suis bien couvert en Corse car je me trouve toujours dans la zone géographique Europe et bassin méditerranéen. Par contre, je ne suis pas couvert en Polynésie française car je suis en dehors de la zone géographique Europe et bassin méditerranéen couverte par mon Assistance à l'étranger. Dans ce cas, il est plus prudent de contracter une assurance privée.

Attention : le service n'intervient pas pour les frais occasionnés dans les pays pour lesquels le Ministère des Affaires étrangères déconseille les voyages non essentiels

(voir site des Affaires étrangères). La Tunisie fait actuellement partie de cette liste de pays déconseillés.

Durée de la couverture:

Les frais sont couverts à partir du premier jour de soins.
La couverture est de maximum 90 jours par année civile. 

Comment faire?

Appel à la centrale d'alarme dans les 48 heures de la survenance de l'incident à l'étranger et être en ordre d'Assurance complémentaire au moment de l'hospitalisation/accident (pas de possibilité de se remettre en ordre à ce moment là).
Attention aux maladies préexistantes, pas d'intervention possible de MUTAS si le rapatriement fait suite à une maladie qui était déjà connue avant le départ (cfr exclusions).

Numéro à appeler:+32(2)272.08.70

Détail des interventions : 

A. Les soins médicaux à l'étranger :

  • En cas d'hospitalisation, la couverture des frais hospitaliers comprend : les frais médicaux résultant d'une hospitalisation ou d'un recours à un service hospitalier adéquat dans le cadre de l'aide médicale urgente pour les bénéficiaires qui nécessitent une intervention médicale urgente.

  • En cas de soins administrés par un prestataire de soins de santé : la couverture des frais médicaux hors hospitalisation comprend : les frais médicaux urgents en milieu hospitalier résultant du recours à un praticien reconnu.

  • En cas de fourniture d'une prothèse placée durant l'hospitalisation à concurrence de 375 € maximum par prothèse.

Il doit s'agir de soins médicaux urgents. Des soins médicaux prévisibles dans le cadre d'une affection physique ou psychique existant déjà au moment du départ et les prestations nécessaires pour assurer la continuité des soins médicaux sont exclus, à l'exception de la dialyse pour laquelle le service intervient à concurrence de maximum 15 dialyses par bénéficiaire et par année civile. Le service se réserve le droit de refuser l'intervention au profit des bénéficiaires dont il s'avère par la suite que l'état de santé était tel que des prestations de soins de santé ou un rapatriement étaient prévisibles.

B. Le rapatriement comprend:

  • Le rapatriement médical : la couverture des frais résultant d'un rapatriement médicalement requis du malade ou du blessé jusqu'à son domicile ou sa résidence fixe ou l'hôpital le plus proche de ce domicile ou résidence fixe. Si le voyage aller par avion a eu lieu et qu'il n'y a pas de ticket retour, le Service n'intervient que dans les  frais supplémentaires occasionnés par le rapatriement.

  • Le rapatriement de la dépouille : les frais de soins post mortem et de mise en bière, les frais de transport sur place de la dépouille mortelle, de rapatriement de la dépouille vers la Belgique et, à concurrence de 1000 € pour les frais de cercueil.

C. Les frais pour le transport de malades:

On entend par transport de malades toutes les formes de transport du patient du lieu de l'accident ou du lieu de résidence vers un hôpital, ainsi que le transport d'un hôpital vers un autre hôpital. Ces frais peuvent être pris en charge ou indemnisés.

D.  Les frais de voyage ou de séjour supplémentaires :

Il s'agit de frais imprévus (frais d'hôtel et de transport de et vers l'hôpital) si le patient et/ou un compagnon de voyage ne peut pas rentrer en Belgique à la date prévue ou si l'accompagnement du patient est justifié pour des raisons médicales et humaines.

S'il s'agit de frais d'hôtel, seul le prix de revient pour la chambre et le petit déjeuner est pris en charge.

Ces frais sont pris en charge ou indemnisés de la façon suivante :

  • Pour le patient et/ou pour un seul compagnon de voyage : jusqu'à maximum 1.100 €.
  • Les frais de téléphone à concurrence de 13€.

Les exclusions :

  • Les voyages à l'étranger pour raisons professionnelles

  • Les voyages dont le but principal ou accessoire est de se faire soigner, sont exclus de toute intervention.

  • La pratique d'activités sportives ou de loisirs qui impliquent une aggravation du risque (Sports dangereux)

  • Toute activité pour laquelle l'organisateur fait signer au participant un document avec décharge de responsabilité.

  • L'exercice d'un sport rémunéré : la participation à une compétition ou démonstration pour laquelle l'organisateur perçoit un prix d'entrée et pour laquelle les participants reçoivent une rémunération sous quelque forme que ce soit. Les préparations et entraînements dans le cadre de ces compétitions ou démonstrations y sont assimilés.

  • Si l'assurance maladie obligatoire en Belgique ou à l'étranger ne prévoit aucune intervention dans les soins médicaux administrés, comme par exemple en cas de cures de convalescence, cures thermales, traitements diététiques, traitements esthétiques, homéopathie, acupuncture et toutes les formes de médecine parallèle.

  • Toute fourniture de verres de lunettes, lentilles de contact, prothèses optiques, tant la première fourniture qu'en cas de réparation ou de remplacement.

  • Les médicaments et les pansements et bandages s'il n'est question d'aucune prescription étrangère de la part d'un prestataire de soins de santé habilité à prescrire ces médicaments / pansements et bandages.

  • Les frais d'obsèques

  • Les conséquences d'une tentative de suicide

  • La grossesse ou l'accouchement à compter de la 32ème  semaine de la grossesse.

  • Les séjours dans un pays (ou une région) pour lequel, à la date du départ, le Ministère belge des Affaires Etrangères déconseille les voyages non essentiels avec un niveau de sécurité supérieur ou égal à 4

  • Les professeurs en voyage scolaire ne seront plus couverts mais les étudiants en stage en Europe seront couverts.