Le repos de maternité

Vous êtes salariée:

La loi prévoit un repos de maternité de 15 semaines. Vous devez prendre minimum 1 semaine et maximum 6 semaines avant la date prévue de l'accouchement (certificat médical).
Le solde pris après la naissance aura une durée comprise entre 9 et 14 semaines.
En cas de naissances multiples, le congé est prolongé de 4 semaines.

Vous devez avertir la mutualité de la date à laquelle vous souhaitez débuter votre repos de maternité.
Comment ? Au moyen d'un certificat d'incapacité de travail, précisant la date prévue de l'accouchement, rempli par le médecin.

Après l'accouchement, vous devez prévenir la mutualité de la naissance dans les meilleurs délais, grâce à un extrait d'acte de naissance délivré par l'administration communale.

Après le congé postnatal, n'oubliez pas d'envoyer rapidement à la mutualité une attestation de reprise du travail datée et signée par votre employeur.

Le congé postnatal peut être augmenté si le bébé reste hospitalisé plus de 7 jours à la naissance. Les jours supplémentaires seront donc comptabilisés pour prolonger le repos d'accouchement. Attention, ceci n'est valable que si le bébé est hospitalisé directement après l'accouchement sans être sorti de la clinique.

Vous êtes chômeuse :

Les conditions du repos de maternité sont les mêmes que pour les salariées. Vous devez avertir le Forem de votre changement de situation en respect de vos droits et obligations liés à votre inscription comme demandeuse d'emploi. Dès que le repos de maternité commence, vous inscrivez "M" dans les cases correspondant au congé de maternité.

Après le congé postnatal, vous devez vous réinscrire au Forem et à votre organisme de paiement dans les 8 jours.

Vous êtes indépendante :

La loi prévoit un repos de maternité d'une durée de 3 semaines minimum OBLIGATOIRES et 5 semaines maximum (6 en cas de naissance multiple) FACULTATIVES.

Vous devez prendre minimum 1 semaine et maximum 3 semaines avant la date prévue de l'accouchement (certificat médical). Le solde est pris en congé postnatal facultatif dans un délai de 21 semaines à compter de la fin du congé obligatoire.

Les démarches sont les mêmes que pour les salariées et chômeuses : avertir la mutualité de la date de début de repos de maternité, la date présumée de l'accouchement et prévenir la mutualité de la naissance (extrait d'acte de naissance). Vous devez également préciser le nombre de semaines désirées (il s'agit toujours de semaines complètes).

Après le congé postnatal, vous devez faire parvenir à la mutualité une attestation personnelle de reprise du travail dans les deux jours (accompagnée d'un extrait d'acte de naissance ou certificat médical).

Le transfert du congé de maternité

Dans certaines conditions, il est possible que tout ou une partie des jours de repos de maternité soient transférés au père de l'enfant.

Lorsque la mère reste hospitalisée au-delà de 7 jours après l'accouchement (le nouveau-né est déjà rentré à la maison).
Lorsque, malheureusement, la mère est décédée.