SE LIBÉRER DU TABAC POUR VIVRE MIEUX !

Selon la Fondation contre le cancer, 1 belge sur 5 est considéré comme fumeur. Or, 1 fumeur sur 2 décèdera de sa consommation. Face à ces constats alarmants, une décisions'impose… Arrêter de fumer ! C'est une décision importante pour votre santé. Il peut y avoir plusieurs tentatives avant d'arrêter. Ne vous découragez pas ! Chaque nouvel essai est un pas en avant vers l'arrêt définitif.

tabac

Plusieurs types de solutions existent pour se libérer du tabac.

Petit tour d'horizon :

1. AIDES ET ACCOMPAGNEMENTS GRATUITS (TABACSTOP)

Des tabacologues sont disponibles pour aider et répondre aux questions :

  • -Aide téléphonique : 0800 111 00 du lundi au vendredi de 15h à 19h (numéro gratuit indiqué sur les paquets de cigarettes)
  • 8 séances de coaching gratuit par téléphone
  • Aide et informations en ligne : www.tabacstop.be
  • Application Tabacstop gratuite (disponible sur App Store et PlayStore) avec quiz, calcul des économies grâce aux cigarettes nonfumées, défis amusants pour se changer les idées si on a envie de fumer, chat avec d'autres " futurs ex-fumeurs"

2. UN RENDEZ-VOUS CHEZ UN TABACOLOGUE

Un tabacologue est un professionnel de la santé formé pour aider les personnes qui fument à se libérer du tabac.

Domicilié à Bruxelles ou en Wallonie ?

La mutualité intervient dans les consultations auprès d'un médecin ou d'un tabacologue agréé.

Pour trouver un tabacologue: www.tabacologues.be

Pour être remboursé, il suffit de transmettre l'attestation de soins à la mutualité.

Pour tout le monde

(sur une période de 2 ans max) :

Pour les femmes enceintes

- 30 € pour la 1ère séance

- 20 € pour les 7 autres séances 30 € / séance avec 8 séances par grossesse

Domicilié en Flandre ?

Une partie des coûts est payée par la personne et le reste est versé au tabacologue. Le prix exact à payer ainsi que le lieux où trouver des tabacologues sont disponibles sur www.tabakologen.be. Les prix sont plus bas pour les bénéficiaires de l'intervention majorée (BIM).

3. AIDE MÉDICAMENTEUSE

Au début de l'arrêt, la dépendance physique peut provoquer des symptômes de sevrage comme la fatigue, l'irritabilité, les maux de tête... La réussite peut être plus difficile. Un suivi personnel et des médicaments adaptés permettent de diminuer les risques de rechute. Le tabacologue, médecin généraliste ou le pharmacien sont là pour répondre à toutes les questions.

Les substituts à la nicotine aident à soulager les symptômes de sevrage. Ils sont en vente libre en pharmacie et ne sont pas remboursés. Tabacstop en propose gratuitement selon certains critères.

SOLIDARIS INTERVIENT jusqu'à 25€ par an dans le coût d'achat d'un traitement anti-tabac sous prescription médicale (patches, médicaments). Renseignez-vous dans votre agence.

D'autres médicaments sont disponibles sur ordonnance médicale. Ils sont en grande partie remboursés.

- Le " bupropion " est indiqué pour les plus de 35 ans et les personnes souffrant de maladie pulmonaire obstructive chronique (BPCO).

- La " varénicline " : le " starter pack " (2 semaines d'essai du médicament) et 3 cures sont remboursés sur une période de 5 ans.

Pour toute question, contactez Tabacstop au numéro gratuit

0800 111 00 ou votre mutualité.Plus d'informations, vidéo, test,

témoignages sur www.santeducoeur.be

SAVIEZ-VOUS QUE ?

  • Il peut y avoir plusieurs tentatives avant d'arrêter totalement de fumer. Chaque nouvel essai est un pas ena avant vers l'arrêt définitif.
  • Avec l'aide d'un tabacologue, vous avez 3 fois plus dechance d'arrêter de fumer.
  • Arrêter de fumer ou réduire sa consommation, c'est possible pour tous