Les 18- 30 ans : une génération déboussolée !

logo-thermometre-solidaris

Pour le 6ème volet du Thermomètre des Belges, 1.144 jeunes belges francophones (entre 18 et 30 ans ) ont été interrogés. Et les résultats de cette vaste enquête sont pour le moins interpellants !  Les jeunes adultes ne se retrouvent pas dans la société actuelle, leur vision de l'avenir est morose, peu optimiste. Un constat qui soulève de nombreuses questions sur notre société et sur l'avenir que nous voulons lui donner !

Choix de vie ! Une liberté ?

La société est présentée comme une société ouverte où tout  est possible et dans laquelle ils peuvent réaliser toutes leurs ambitions (74% s'entendent dire : “vous êtes totalement libre de choisir”). Cependant les jeunes interrogés mettent en évidence un constat contradictoire : comment accomplir ses propres choix dans un monde difficile et où il sont conscients de ne pouvoir compter que sur-eux-mêmes ?
Pour la majorité des jeunes adultes, la société n'a plus d'objectif, les inégalités sociales sont de plus en plus nombreuses et elles sont insupportables. Ils sont  déçus et désabusés et ne semblent pas avoir confiance en leur avenir, ni en celui de leurs enfants ( 2 sur 10 ne veulent pas d'enfants ou ne savent pas encore s'ils en veulent).

Travail - Enseignement - politique : les grandes structures ne rassurent plus !

Le travail et l'enseignement

Le rapport au travail est fondamentalement différent à celui des autres générations. Avant, le monde professionnel fonctionnait sous le mode de la coopération. Les jeunes d'aujourd'hui perçoivent le monde du travail comme un monde compétitif où l'individualisme domine. Les 18 – 30 ans ne se sentent majoritairement pas respectés au travail, il se disent perdus et surpris que la réalité soit si dure.

Le système pédagogique ne convainc pas plus ! Moins d'un jeune sur dix pense que l'enseignement prépare bien à la vie active et au monde en général.

La politique et le système économique ne les rassurent pas davantage : 95 % des jeunes interrogés pensent que voter ne permet pas de changer les choses. Ils sont face à une société qui inquiète, en perte de démocratie et dans laquelle la finance pèse trop.

Vivre ensemble ! qu'en pensent-ils ?

Un jeune sur deux pense qu'il faut radicalement changer la société, la majorité pense que c'est possible.

3 grandes tendances se détachent :

  • La modération  (presque la moitié d'entre eux) : sans position tranchée, ils hésitent entre le rejet ou à l'inverse l'ouverture aux autres.

  • Le rejet de la société (plus de trois jeunes adultes sur dix) : ils ont peur et estiment qu'il y a trop de personnes assistées et d'immigrés. Ils ne croient pas en l'avenir.

  • L'ouverture aux autres : plus d'un jeune adulte sur dix estiment que l'immigration est une source d'enrichissement culturel. ils pensent pouvoir agir pour inventer et construire la vie de leur choix.

Que faire face à ces chiffres pessimistes ?!

Pour construire la société de demain et redonner des repères à cette génération déboussolée, il est nécessaire de réinventer le « vivre ensemble ». Nous pouvons tous agir, quel que soient notre âge ou notre conception de vie. Nous avons tous, à notre niveau simple citoyen et ou décideur, un rôle à jouer afin d'éviter que certains jeunes ne basculent et ne se replient sur eux-mêmes. Retisser les liens sociaux et encourager l'éducation permanente  sont déjà des pistes à suivre. Solidaris, portée par ses valeurs d'ouverture, y travaille de toutes ses forces.

Pour plus d'information

Téléchargez le "Thermomètre Solidaris 6- Les 18- 30 ans : une génération déboussolée ! "

Suivez l'actualité du Thermomètre sur sa page Facebook