Covid-19 - Je suis en incapacité de travail

Pour être reconnu en incapacité de travail, il faut un diagnostic ou une description de vos symptômes sur votre certificat médical sauf si vous êtes infecté par le coronavirus.

Si vous êtes mis en quarantaine ou écarté, cela relève de la compétence de l'Onem dans le cadre du chômage temporaire pour force majeure.  Votre syndicat peut vous aider dans toutes vos démarches. 
Concernant les femmes enceintes, elles ne sont pas considérées à risque, il y a nécessité pour l'employeur de leur fournir un travail adapté ou un retrait complet. C'est de la compétence de la Médecine du Travail.

Médecin-conseil

Tous les contacts physiques avec le médecin-conseil sont suspendus. Ces contacts peuvent être remplacés par une consultation téléphonique au cours de laquelle il fait le point avec vous sur votre situation médicale actuelle, prépare votre dossier et prolonge votre incapacité de travail.
Si ce n'est pas possible, la consultation est postposée à une date ultérieure.

Travailleur salarié

En cas d'incapacité de travail avec certificat accepté par le médecin-conseil, vous toucherez votre salaire garanti.
Les chômeurs toucheront immédiatement des indemnités de mutuelle.
Si vous tombez en maladie durant la période de chômage temporaire, l'employeur ne paie pas de salaire garanti.  Vous bénéficierez alors des indemnités de mutuelle.
Si vous étiez déjà reconnu en incapacité de travail avant le début de chômage temporaire, l'employeur continuera à payer jusqu'à la veille du début du chômage.

Travailleur indépendant

Si vous êtes malade, vous rentrez un certificat.
Si vos activités sont interrompues pour force majeure, des mesures temporaires sont prises pour l'octroi d'un droit passerelle.

Temps partiel

Travailleur salarié : Si vous souhaitez reprendre une activité à temps-partiel, contactez le service des médecins-conseil par email.
Il vous téléphonera afin de vérifier la compatibilité de l'activité demandée avec votre état de santé.
Si vous avez déjà un accord de temps partiel et que vous ne savez plus l'exercer en raison du chômage temporaire, les allocations de chômage seront assimilées à un revenu professionnel. 
Les indemnités seront donc réduites comme d'habitude en fonction du volume de votre activité.
Si vous cessez votre temps partiel en raison d'une aggravation de votre état de santé, veuillez prévenir également le service des médecins-conseil.

Travailleur indépendant : Si vous avez un accord pour effectuer une activité à temps partiel et que votre employeur ou votre entreprise stoppe leur activité pour force majeure, vous bénéficierez d'indemnités complètes.
Si vous avez un accord pour une durée limitée à 18 mois, la période de retour au travail sera prolongée de la durée de l'interruption de l'activité (nombre de jours calendriers à partir de l'interruption jusque la reprise).

Rendre un certificat

Travailleur salarié : Ceux qui sont en incapacité et ne peuvent pas aller travailler recevront un certificat d'incapacité de travail de leur médecin. Vous devez le remettre à temps à votre mutualité. 
En raison des mesures de confinement, vous pouvez nous remettre votre certificat par voie postale (adresse) et vous pouvez exceptionnellement le prendre en photo ou le scanner et nous l'envoyer par e-mail. 
Lorsque votre certificat a été envoyé par mail, il ne faut plus l'envoyer par la poste ni le déposer dans l'une de nos boites aux lettres.
Si vous avez eu une consultation par téléphone avec votre médecin, le certificat doit être transmis par e-mail. Lisez ici​ comment cela fonctionne et ce que vous avez encore à faire.

Travailleur indépendant : La date de signature de votre certificat d'incapacité est la date à partir de laquelle nous pouvons vous indemniser. Votre médecin peut exceptionnellement envoyer le certificat par e-mail. 
Lisez ici comment cela fonctionne et ce que vous avez encore à faire.

Tout autre document relatif aux indemnités peut être déposé dans les boîtes aux lettres Solidaris mises à votre disposition. Celles-ci sont relevées quotidiennement 

Votre activité à l'arrêt

Les conditions du droit de transition pour les travailleurs indépendants ont été assouplies en raison de la crise du coronavirus. Vous pouvez déjà prétendre à l'allocation de transition après 7 jours consécutifs d'interruption forcée. Vous pouvez demander cette allocation à votre caisse d'assurance sociale.
Si vous avez une charge de famille, vous recevrez un montant plus élevé. Normalement, vous avez besoin d'une attestation de votre mutualité pour le prouver. Cette condition a été temporairement supprimée. Une déclaration sur l'honneur dans le formulaire de demande de votre caisse d'assurance sociale suffit. Vous n'avez pas besoin de contacter votre mutualité pour cela.