pharmacienne-3officine

Les douleurs de croissance

PIC-CROISSANCE

sarah

Sarah Rosu, votre pharmacienne de Seraing Val Saint-Lambert vous informe.

On estime qu'environ un tiers des enfants de 3 à 12 ans présentent des douleurs de croissance. Elles se manifestent en soirée ou pendant la nuit et peuvent durer jusqu'à quelques heures.

Elles touchent surtout la face avant des jambes (cuisses, tibias, ...) mais peuvent aussi atteindre les bras. Ces douleurs sont bénignes et disparaissent spontanément avec le temps.

Ces douleurs seraient probablement dues à un apport nutritionnel insuffisant par rapport à la vitesse de croissance : les enfants en développement ont notamment un besoin important en calcium et en vitamine D. Il faut donc surveiller leur taux de Vitamine D (principalement l'hiver) et s'assurer qu'ils consomment suffisamment de produits laitiers.

Elles apparaissent surtout à la suite d'un effort physique plus important que d'habitude. Il est recommandé de bien s'étirer le soir afin de détendre les muscles, ainsi que de les masser avec une huile à l'arnica. Bien qu'il faille éviter un effort trop intense, l'arrêt total du sport n'est pas conseillé car la diminution musculaire entraînée par une inactivité physique peut également favoriser la venue des douleurs.

Il est possible de soulager ces douleurs avec du paracétamol, mais les médecins recommandent surtout des thérapies plus douces telles que la relaxation, les massages ou encore l'hypnose.

L'homéopathie peut également être utile :

  • 5 granules d'Aurum Metallicum 9CH au moment des douleurs, si celles-ci sont décrites comme des crampes douloureuses aggravées par le toucher ;

  • 5 granules de Kalium iodatum 5CH le soir et pendant la nuit si nécessaire, si les douleurs des tibias augmentent en cas d'immobilité (besoin constant de bouger) ;

  • 5 granules de Mezereum 5CH le soir pendant 3 mois si les douleurs des tibias s'accompagnent d'une sensation de brûlure.

Attention, il est conseillé de consulter si les douleurs perdurent, s'aggravent ou sont présentes en journée et également si des signes d'inflammation apparaissent (rougeurs, gonflement, fièvre).

Certaines pathologies peuvent présenter les mêmes symptômes , surtout chez les adolescents élancés dont les parents sont très grands : pieds plats, arthrite juvénile, inflammation du cartilage du fémur, ...).    

Sources :

LEGRAND C., « Comment soulager les douleurs de croissance ? », dans le Pharmacien, n°249, du 28 janvier 2019

THIBERT C., « Douleurs de croissance chez l'enfant : faut-il s'inquiéter ? »

http://sante.lefigaro.fr/article/douleurs-de-croissance-chez-l-enfant-faut-il-s-inquieter/